Mots-clefs: , , , , , , ,

By AMUSEMENT

 

NOM : 3D-printed Moon Base

AUTEUR : Un consortium organisé par l’Agence Spatiale Européenne et constitué du cabinet d’architecture de renommée mondiale, Foster + Partners, de l’entreprise italienne d’ingénierie spatiale Alta SpA, de la Scuola Superiore Sant’Anna de Pise et de Monolite Uk qui a fourni l’imprimante 3D.

DESCRIPTION : De la difficulté de transporter des matériaux sur notre satellite aux conditions environnementales, drastiquement différentes de celles terrestres, construire un base lunaire représente un vrai défi. Foster + Partners a eu une brillante idée pour surmonter ces obstacles. Au lieu d’importer de la planète Terre de lourds matériaux, la firme propose d’utiliser les ressources à disposition et l’impression 3D afin de construire une base sur la Lune capable d’accueillir quatre personnes. Un dôme gonflable acheminé par fusée sert de support à la structure. Un robot à impression 3D est alors chargé de construire sur ce dôme, couche par couche, à l’aide de régolithe, la terre lunaire. La coquille de protection a une structure cellulaire creuse, similaire à de la mousse, pour assurer sa solidité et protéger la base des radiations gamma, des météorites et des changements de températures. Un bloc de 1,5 tonne créé à partir d’un équivalent terrestre de sol lunaire a déjà été créé et des tests d’impression 3D en chambre sous vide ont été menés pour tester la faisabilité du concept.

TAUX D’AMUSEMENT : L’idée d’une base sur la Lune est à elle seule attirante, mais ajoutez y l’impression 3D et vous avez un projet encore plus excitant. De nombreuses questions demeurent, comme l’effet de la poussière lunaire ou le problème de la température, mais la nouvelle importante est que le concept de base fonctionne. On va sans doute devoir attendre un petit bout de temps avant de voir cette base lunaire en activité mais en attendant, on aura pu apprécier le premier immeuble imprimé en 3D, devant voir le jour dès l’année prochaine.

Source : inhabitat

Mots-clefs: , , , , , , ,

By AMUSEMENT

 

NOM : 3D-printed Moon Base

AUTEUR : Un consortium organisé par l’Agence Spatiale Européenne et constitué du cabinet d’architecture de renommée mondiale, Foster + Partners, de l’entreprise italienne d’ingénierie spatiale Alta SpA, de la Scuola Superiore Sant’Anna de Pise et de Monolite Uk qui a fourni l’imprimante 3D.

DESCRIPTION : De la difficulté de transporter des matériaux sur notre satellite aux conditions environnementales, drastiquement différentes de celles terrestres, construire un base lunaire représente un vrai défi. Foster + Partners a eu une brillante idée pour surmonter ces obstacles. Au lieu d’importer de la planète Terre de lourds matériaux, la firme propose d’utiliser les ressources à disposition et l’impression 3D afin de construire une base sur la Lune capable d’accueillir quatre personnes. Un dôme gonflable acheminé par fusée sert de support à la structure. Un robot à impression 3D est alors chargé de construire sur ce dôme, couche par couche, à l’aide de régolithe, la terre lunaire. La coquille de protection a une structure cellulaire creuse, similaire à de la mousse, pour assurer sa solidité et protéger la base des radiations gamma, des météorites et des changements de températures. Un bloc de 1,5 tonne créé à partir d’un équivalent terrestre de sol lunaire a déjà été créé et des tests d’impression 3D en chambre sous vide ont été menés pour tester la faisabilité du concept.

TAUX D’AMUSEMENT : L’idée d’une base sur la Lune est à elle seule attirante, mais ajoutez y l’impression 3D et vous avez un projet encore plus excitant. De nombreuses questions demeurent, comme l’effet de la poussière lunaire ou le problème de la température, mais la nouvelle importante est que le concept de base fonctionne. On va sans doute devoir attendre un petit bout de temps avant de voir cette base lunaire en activité mais en attendant, on aura pu apprécier le premier immeuble imprimé en 3D, devant voir le jour dès l’année prochaine.

Source : inhabitat

Commentaires

  • No comments yet - be the first.

Laisser un commentaire