Mots-clefs: , , , , ,

By Kevin Thome de Souza


Pas besoin de cigarettes ou d’une vodka tonic pour avoir l’air cool et relax, sortez juste votre téléphone et faites semblant de faire quelque chose dessus : texter, tweeter, poster sur Instagram… Les téléphones offrent aujourd’hui tellement de fonctionnalités différentes que j’utilise à peine le mien pour sa fonction principale : téléphoner. Il existe tellement de moyens de communication différents, tellement de réseaux sociaux qu’il faut désormais réfléchir à deux fois au meilleur moyen de contacter quelqu’un. J’ai un ami qui peut répondre à un message de Twitter en quelques secondes mais répondra à un texto trois heures plus tard. D’autres amis ne répondent jamais au téléphone mais sont beaucoup plus réactifs sur Facebook chat. Chacun sa drogue.

Je pense avoir toujours été modérément touché par ce type d’hyper-activité mais avoir un iPhone a modifié la donne. Je ne peux plus regarder un film ou une série sans être sur mon iPhone ou on iPad en même temps. Seul l’obscurité et le grand écran d’une salle de cinéma peuvent me dompter. Les choses se corsent quand je reçois une notification Facebook. Notification qui arrive sur chacune de mes machines, chacune produisant un son différent. J’ai alors à coup sûr une panic attack de dix secondes, le temps de choisir sur quel écran, iPhone, iPad ou Mac, consulter la news.

Heureusement, je suis entouré de gens aussi perturbés que moi. Certains sont team BlackBerry, d’autres iPhone (désolé Android et Windows) mais on en revient toujours au même point : personne ne peut passer deux minutes éloigné de son téléphone. Nous formons peut-être une bande d’enfants autistes, mais peu importe, je ne vais pas retourner à mon Nokia 3210 pour autant.

 

Credits: isupportu.biz

Mots-clefs: , , , , ,

By Kevin Thome de Souza


Pas besoin de cigarettes ou d’une vodka tonic pour avoir l’air cool et relax, sortez juste votre téléphone et faites semblant de faire quelque chose dessus : texter, tweeter, poster sur Instagram… Les téléphones offrent aujourd’hui tellement de fonctionnalités différentes que j’utilise à peine le mien pour sa fonction principale : téléphoner. Il existe tellement de moyens de communication différents, tellement de réseaux sociaux qu’il faut désormais réfléchir à deux fois au meilleur moyen de contacter quelqu’un. J’ai un ami qui peut répondre à un message de Twitter en quelques secondes mais répondra à un texto trois heures plus tard. D’autres amis ne répondent jamais au téléphone mais sont beaucoup plus réactifs sur Facebook chat. Chacun sa drogue.

Je pense avoir toujours été modérément touché par ce type d’hyper-activité mais avoir un iPhone a modifié la donne. Je ne peux plus regarder un film ou une série sans être sur mon iPhone ou on iPad en même temps. Seul l’obscurité et le grand écran d’une salle de cinéma peuvent me dompter. Les choses se corsent quand je reçois une notification Facebook. Notification qui arrive sur chacune de mes machines, chacune produisant un son différent. J’ai alors à coup sûr une panic attack de dix secondes, le temps de choisir sur quel écran, iPhone, iPad ou Mac, consulter la news.

Heureusement, je suis entouré de gens aussi perturbés que moi. Certains sont team BlackBerry, d’autres iPhone (désolé Android et Windows) mais on en revient toujours au même point : personne ne peut passer deux minutes éloigné de son téléphone. Nous formons peut-être une bande d’enfants autistes, mais peu importe, je ne vais pas retourner à mon Nokia 3210 pour autant.

 

Credits: isupportu.biz

Commentaires

  • No comments yet - be the first.

Laisser un commentaire